09 novembre 2008

Réponse au quizz d'après Harrington

La solution du Problème 3
Question 3A : Le jeu n’est pas mauvais. Avec le 9s 8s, vous pouvez soit vous coucher, parce que votre main est objectivement faible, soit suivre et essayer de voir un flop bon marché. Votre main sera masquée et la position vous est favorable si personne derrière ne vous suit. Vous pouvez aussi relancer un peu et essayer de voler le pot, étant donné que cinq joueurs se sont déjà couchés.
Dans une situation comme celle ci, je prends mes décisions basées sur la connaissance de la table. Ici la table est serrée, donc je préfère relancer ou suivre au fait de coucher. Comme mon choix est de gagner le pot tout de suite, je décide de relancer.
Marquez 3 points pour le Choix D, en relançant de $85. Marquez 2 points pour le Choix B, suivre, ou pour Choix C, relancer à $60. Marquez 1 point pour le choix A, se coucher.
Vous relancez $85. Seul le petit blind suit et le pot passe à $190.

Le flop donne Kh 5d 4d
Question 3B : le petit blind vous a suivi, Bien qu'il n’ait qu’à compléter parce qu'il avait déjà mit $10 dans le pot, il a quand même rajouté $75 au pot en sachant qu'il serait hors position.
Votre première réaction et de penser aux mains qu'il pourrait avoir. Pour vous aider il faut vous rappeler avec quelles mains il a l'habitude de suivre. L’observation du jeu tout au long de la partie est cruciale à ce stade. Il ne faut pas réduire votre pensée à: "Il a suivi, c’est qu’il a peut-être quelque chose." Pour cela il faut le ranger dans un groupe raisonnable de mains. Ici, par exemple, il ne vous a pas reraisé, donc il ne possède probablement pas une grosse paire ou AK. Il possède probablement une des mains suivantes :
L'as-x, où 'x' est une reine ou plus bas, mais probablement plus haut que quatre ou cinq
Paires moyennes
Paires basses
Les mains comme KQ, KJ, QJ
Si vous en saviez un peu plus sur votre adversaire, vous pourriez réduire davantage son groupe de mains. Par exemple, contre un adversaire agressif-serré, vous pourriez probablement éliminer les paires basses de son range de mains possibles. De bons joueurs n'aiment pas jouer des paires basses hors position contre un relanceur. Mais de faibles joueurs le font tout le temps. Ici nous ne connaissons pas asses l’adversaire et pour cette raison nous laisserons les paires basses.
Remarquez que vous êtes perdant contre chaque main de cette liste! Évidemment, c'est une des conséquences de relancer avec 9s 8s. Mais votre adversaire ne le sait pas, pour cela il n'y a aucune raison de paniquer. D’autant qu'il sait que vous pourriez avoir n'importe quelle forte main et que la plupart des mains qu'il pourrait avoir n'ont pas été aidés par ce flop.

Comme, ici, vous êtes l'agresseur pré-flop, vous devez faire un continuation bet. Si vous pariez environ la moitié du pot, vous obtiendrez un bon prix. (Il se couchera une fois sur trois, un bet plus important pourra être ressenti comme un arrachage.) Étant donné sa liste de mains possibles, un bet devrait le faire coucher plus d’une fois sur trois. Notez, aussi, que c'est un bon flop pour l'attaque : un roi, deux cartes basses et trois différentes suites veulent dire que vous ne devez pas vous inquiéter beaucoup au sujet des tirages quintes ou flush.
Ne faites, pourtant, pas l'erreur de parier le pot entier, ou quelque chose d‘approchant. Les mains qui seront couchées avec une relance du pot entier, le seront par un bet du demi pot. Si toutefois vous êtes forcé de folder, vous n’aurez pas investi plus que nécessaire.
Marquez 3 points pour le Choix B, en pariant $100 . Aucun crédit pour Checker ou relancer trop.
Vous pariez $100 et le petit blind call. Le pot est maintenant $390.
La turn est un 8c. Le petit blind check.

Question 3C : le petit blind a callé, ce qui est mauvais. La turn vous donne une main, ce qui est bon. Le petit blind a checké, ce qui est encore bon, à moins qu'il ne cache une grosse main, ce qui serait mauvais. Maintenant que faire?
Comme nous avons de nouvelles informations, notre première tache est de réduire un peu plus son spectre de mains. Il a callé notre bet sur le flop, mais n'a pas relancé. Voyons d'abord quelle paire pourrait-il avoir.
AA, KK, QQ : Probablement pas, parce qu'il a seulement suivi pré flop.
JJ, TT : Possible. Ces paires pourraient être callé pré flop et suivraient très probablement le post-flop avec juste une overcard.
99, 88 : les Neuf sont moins probables comme vous possédez un neuf et les huit sont encore moins probables comme il y en a déjà deux en jeu.
77, 66 : Pourrait faire les deux calls.
55, 44 : Pourrait être callé pré flop et masqué post flop.
33, 22 : Pourrait être callé pré flop mais certainement pas callé post-flop

Des paires probables, vous battez les 7 et les 6 et perdez contre les valets, les 10, 5 et 4. Vous devez augmenter le pot face aux 7 et 6, alors que ce bet pourrait juste chasser les 10, mais probablement pas les valets.
Vous battez maintenant la plupart des mains de type as-x et vous voulez certainement les rentabiliser, bien qu’une relance chasse la plupart de ces mains.
Si il a callé avec KQ, KJ, ou KT, vous perdez et il ne se couchera pas. Mais avec ces mains, il aurait probablement parié sur le flop et ou sur la turn, donc elles deviennent moins probables. AK est possible, mais encore moins probable depuis car il n'a pas relancé pré flop.
La cote semble toujours bonne pour un bet d’une moitié du pot. Vous devez rentabiliser les mains que vous battez et qui sont toujours majoritaires. Cependant, il y a toujours quelques mains qui vous battent. Pour cela vous ne devez pas parier le pot, pour vous donner ainsi la meilleure cote.
Marquez 3 points pour le Choix B, en pariant $200. 2 points pour le Choix A, le check. Aucun crédit pour le Choix C, en relançant du pot.
Vous checkez, et le pot reste à $390.

La river est un 9h. Le petit blind relance de $200. Le pot est $590.
Question 3D : Maintenant, vous avez une deuxième paire et le petit blind a relancé. A vous! Se coucher, suivre, ou Relancer ?
Avec deux paires, vous ne pouvez pas vous coucher. Vous allez au moins suivre, comme vous avez la cote de 3 contre 1 et vous ne pouvez pas être certain d’être meilleur que quelqu’un qui a peut être juste slow payé sa paire de Roi. Comme, vous pourriez aussi faire face à A9, d’où le bet à la river avec la deuxième paire. Évidemment, le jeu de votre adversaire est aussi en accord avec le fait d'avoir une paire de 5 ou de 4 et son bet à la river est une façon pour lui de vous prendre encore des jetons.
Pour suivre sa relance il vous faut prendre en considération la taille de votre tapis et la force de votre main. Ici vous avez $1,465 et avec un total des blinds à $30, votre M est juste sous les 50. C'est un tapis profond et plutôt que de s’impliquer trop dans un jeu où vous n‘êtes pas certains d‘être devant, je suivrais juste. Si mon M était 10 ou plus bas, je relancerais probablement, même si cela doit me coûter mon tapis. Ici je préfère suivre.
Marquez 3 points pour le Choix B, en suivant les $200 et 1 point pour le Choix C, en relançant à $400. Aucun point pour les autres choix.
Vous suivez et votre adversaire vous montre une paire de 4 qui lui fait son brelan.

Posté par cecmateleo à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Réponse au quizz d'après Harrington

Nouveau commentaire